Actualités

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir actualités, conseils et deux formations gratuites !

Faut-il systématiquement humidifier les pansements à base d’alginate de calcium ?

par | 4 Oct 2023 | Pansements

Humidification des alginates de calcium quand et comment : le débat ?

La question de l’humidification des pansements à base d’alginate de calcium suscite des débats. Ce post explore les avantages et les inconvénients de cette pratique, en mettant en lumière les situations où elle peut être bénéfique, tout en soulignant l’importance de la prise de décision basée sur des preuves plutôt que sur des arguments commerciaux. Découvrez quand et comment l’humidification peut être judicieuse pour optimiser les résultats de cicatrisation.

Personnellement, en dehors de certaines situations particulières, je ne trouve pas nécessaire de le faire.

 

Les propriétés des alginates de Calcium

 

Les pansements à base d’alginate de calcium sont connus pour leur capacité d’absorption élevée ainsi que leur propriété détersive.

Leur capacité d’absorption par capillarité de haute qualité leur offre une propriété de drainage exceptionnelle. De plus, lorsqu’ils sont purs, ils présentent également d’excellentes propriétés hémostatiques.

 

Le débat sur l’humidification

 

L’humidification d’un pansement à base d’alginate de calcium lorsqu’il est utilisé pour drainer une plaie exsudative, comme une plaie cavitaire, vers un pansement « stockeur » de type super absorbant, n’apporte pas d’avantages significatifs, sauf à réduire son efficacité en tant qu’agent de drainage.

Dans le cas des ulcères veineux et du pied diabétique, cette humidification peut même entraîner une macération indésirable.

Il est vrai que certains représentants commerciaux mettent en avant l’hydratation systématique, arguant que l’échange ionique favorise la cicatrisation, ce qui est exact.

Cependant, il existe une distinction entre humidifier complètement le pansement avec du sérum physiologique et permettre l’échange ionique grâce aux exsudats naturels de la plaie.

 

Les circonstances où l’humidification est nécessaire

 

Selon mon expérience, il y a deux situations particulières dans lesquelles l’humidification peut être appropriée :

1. Pour profiter des propriétés hémostatiques de l’alginate de calcium, il peut être nécessaire de saturer le pansement avec du sérum physiologique afin de favoriser l’échange entre les ions sodium et calcium, présents en grande quantité dans le pansement et ayant un fort pouvoir hémostatique.

2. En cas de plaies peu exsudatives, où d’autres alternatives ne sont pas envisageables, quelques gouttes de sérum physiologique peuvent être utilisées pour humidifier le pansement.

 

Conclusion

En matière de cicatrisation, il est essentiel d’être efficace, de prendre du recul et de ne pas accorder une confiance aveugle aux discours commerciaux, même si l’on entretient de bonnes relations avec les représentants.

Quel est votre avis à ce sujet ?

A propos de ce site

Docteur David VALANCOGNE, médecin plaies et cicatrisation

Dr. David VALANCOGNE
Médecin plaies et cicatrisation

J’aide les infirmières, médecins, chirurgiens, podologues et formateurs à développer leurs compétences pour devenir des experts en cicatrisation.

Restez informés

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater de nos nouveaux conseils et formations.

Et Recevez deux Formations Gratuites !