Quels sont les DU Plaies et Cicatrisation ?

par | 1 Avr 2022 | Prospective

Lequel choisir ? Pourquoi ?
Une formation incontournable pour devenir un spécialiste.

 Pour vous aider dans votre choix, nous vous proposons :
un tableau de synthèse des diplômes universitaires.
Quelques conseils en fonction de vos objectifs.

La France propose de nombreuses formations diplômantes en plaies et cicatrisation : nous en avons recensé 21.
Ces diplômes ne sont pas reconnus par l’État mais par chacune des universités qui les proposent. La formation dure environ 1 an.

Le diplôme universitaire (DU) est la première étape indispensable vers la spécialisation. En effet, cette formation apporte un contenu théorique assez complet. Elle est d’un excellent niveau quelle que soit l’université.
Aujourd’hui, un diplôme est indispensable pour valoriser votre pratique en plaies et cicatrisation.
C’est la clé de la reconnaissance de votre pratique.

A noter que certains (DU) sont plutôt orientés « brûlures » que cicatrisation générale comme ceux proposés par l’Université de Nantes, Lyon ou de Marseille.

Ces (DU) sont interdisciplinaires, c’est-à-dire qu’ils sont accessibles aussi bien aux professions médicales que paramédicales. Il ne faut donc pas être étonné du programme proposé. L’examen écrit est adapté à cette transversalité. De plus, le jury est plus tolérant envers les étudiants ou professionnels paramédicaux en cas d’examen oral ou de réalisation de mémoire.

Il peut être très utile de demander des annales d’examens des années précédentes pour se faire une idée et mieux réviser en vue de l’examen final. Certaines universités les propose spontanément. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à les réclamer auprès des enseignant ou du secrétariat.

Dans la plupart des cas, les inscriptions sont ouvertes à toutes les professions médicales et paramédicales concernées par la prise en charge des plaies et cicatrisation.
Dans tous les cas : il est nécessaire de présenter un CV accompagné de vos diplômes éventuels et d’une lettre de motivation.
L’Université de Montpellier est la seule à limiter les inscriptions dans le cadre de la formation continue. Les autres facultés sont ouvertes pour des étudiants en formation initiale.

Il est intéressant de souligner que l’Université de Lille est la seule à proposer une formation plus courte qu’un DU : pas de mémoire ni de soutenance mais un court examen écrit à l’issue d’un stage permettant l’obtention d’ un diplôme minimum : l’AUEC (Attestation Universitaire d’Etude Complémentaire) .
Cela peut-être intéressant si l’on doit intégrer une équipe travaillant dans la cicatrisation et qu’il n’est pas possible de faire un DU dans l’immédiat. Cela peut aussi être une option, si l’on ne pratique qu’occasionnellement dans le domaine des plaies.

Certains DU sont plus complets que d’autres si l’on se réfère au volume horaire indiqué : de 32 heures de cours théorique à 130 heures, comme au CHU de Nancy.
Le diplôme inter-universitaire regroupant les facultés de Rouen, Amiens et Lille est l’un des rares à proposer une partie de la formation en distanciel.

Les cours sont généralement organisés sur plusieurs mois, en plusieurs sessions de 2 à 4 jours, ou sur une semaine complète.

Attention : l’université de Besançon n’offre la possibilité d’un DU Plaies qu’une année sur deux.

Le mode d’évaluation est au minimum une épreuve écrite finale à l’issue de l’année universitaire. Sachez que près de la moitié des universités exige la réalisation d’un mémoire avec soutenance orale. Parfois un mémoire écrit sans soutenance suffit comme pour l’université de Caen, Brest et Paris la Sorbonne.

Certaines universités proposent une session de rattrapage en cas d’échec  notamment Limoges, Montpellier et Nancy.

Le coût est extrêmement variable : entre 170 € et environ 2000 € selon la faculté.
Ce prix n’est pas forcément corrélé avec le package proposé qui peut comprendre l’accompagnement pour la rédaction d’un mémoire, la réalisation de stage, etc…

Depuis plusieurs années, se développe la proposition de stage inclus dans le diplôme universitaire, ce qui manquait jusqu’à présent. En effet, la formation était essentiellement théorique, alors que la qualité de la pratique repose, pour une bonne part ,sur l’expérience du praticien. C’est donc une bonne nouvelle, puisque 9 universités sur 21 propose un stage.

Vous trouverez ci-dessous les principales caractéristiques de chacun des DU, synthétisées dans un tableau puis nos conseils en dessous.

Nos conseils

 

Outre le coût, l’organisation du DU, la proximité par rapport au domicile ou au travail, d’autres critères doivent être prises en compte.

Un bon DU plaies et cicatrisation doit au minimum contenir un module sur la cicatrisation générale, sur les plaies aiguës et chroniques les plus courantes, les cicatrices pathologiques, la compression, l’évaluation vasculaire, la nutrition, la douleur, les appareillages, les pansements, la greffe et les thérapies particulières ou de seconde ligne, comme par exemple la thérapie par pression négative et d’autres encore.
Prenez le temps d’étudier chaque programme en cliquant sur les liens de chaque université. Les programmes peuvent varier d’une année à l’autre et sont régulièrement enrichis.

Si l’obtention du DU doit aboutir à la recherche clinique ou à une activité de formateur en plaies et cicatrisation, il est préférable d’opter pour un DU assez complet avec un mémoire, une soutenance et bien sûr un stage pratique.

Si le DU doit plutôt conduire à un exercice clinique dans une consultation ou un centre de plaies qui a déjà une bonne expérience, un DU avec un examen écrit paraît suffisant.

De la même manière, si cette formation est entreprise au titre de la formation continue pour savoir gérer les quelques plaies rencontrées en consultation, un DU minimaliste paraît suffisant.

Pour les situations intermédiaires, prenez le temps de réfléchir pour savoir ce qui convient le mieux dans votre exercice quotidien. Il vaut mieux faire plus que trop peu !

Si vous n’êtes pas à l’aise pour réaliser un mémoire ou le soutenir à l’oral, mieux vaut entreprendre un DU avec de nombreuses heures et un simple examen écrit.
Si vous n’êtes pas très « scolaire », et que l’obtention d’un DU est indispensable pour votre exercice : optez pour un DU minimaliste et effectuez des stages.

Nous proposons en complément, des formations en e-learning, qui s’adressent aussi bien à ceux qui préparent un DU qu’ à ceux déjà diplômés pour approfondir leurs connaissances dans le cadre de la formation continue et devenir de vrais spécialistes de la plaie !

MedicicApp

GRATUIT
VOIR