Actualités

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir actualités, conseils et deux formations gratuites !

Les Cyclines : Un Allié Prometteur dans le Traitement des Plaies Chroniques ?

par | 13 Déc 2023 | Prospective, Toutes les actualités

Les cyclines un apport pour favoriser la cicatrisation des plaies chroniques

Les cyclines, antibiotiques polyvalents, émergent comme des alliés intéressants dans le traitement des plaies chroniques. Leur action anti-inflammatoire, anti-angiogénique, et antifibrotique offre une approche complète pour optimiser la cicatrisation. La doxycycline, en particulier, se démarque dans le traitement du Pyoderma Gangrenosum. Bien tolérées, ces molécules présentent un potentiel significatif, tant pour les plaies chroniques que les aiguës, marquant une avancée dans la recherche sur la cicatrisation.

Découvrez dans cet article comment les intégrer dans la pratique courante et pour quels profils de patients

Le contexte

Les plaies chroniques posent fréquemment un défi thérapeutique considérable, mais un groupe d’antibiotiques à large spectre, les cyclines, suscite un intérêt croissant en raison de leurs propriétés potentielles pour optimiser la cicatrisation.

Au-delà de leur réputation en tant qu’antibiotiques efficaces et agents antipaludiques, les cyclines présentent des propriétés anti-inflammatoires, anti-angiogéniques, et antifibrotiques. Leur impact sur la régulation des cellules impliquées dans la cicatrisation, telles que les fibroblastes, les kératinocytes, les macrophages, et les , s’avère particulièrement intéressant.cellules endothéliales

Les cyclines interviennent à diverses étapes du processus de cicatrisation des plaies :

  1. Leur action anti-inflammatoire réduit le stress oxydatif en inhibant la production de molécules pro-inflammatoires, notamment les cytokines.
  2. Elles limitent la formation excessive de tissu cicatriciel, prévenant ainsi les cicatrices hypertrophiques, en bloquant la synthèse du collagène et des protéoglycanes.
  3. Elles accélèrent l’épidermisation des plaies en stimulant la prolifération et la migration des kératinocytes.
  4. Elles améliorent la vascularisation, l’oxygénation, et favorisent l’apport en nutriments en encourageant la formation de nouveaux vaisseaux sanguins.

Les formes utilisables

La minocycline, particulièrement la doxycycline, émerge comme la cycline la plus étudiée et utilisée dans le traitement des plaies. Leurs effets bénéfiques sont observés aussi bien par voie orale que topique, sous forme de crème, en solution buvable ou injectable directement sur les plaies.

Une application concrète dans les plaies rares

Dans le domaine dermatologique, les cyclines trouvent une application significative en tant que traitement de première intention du Pyoderma Gangrenosum, une affection cutanée rare caractérisée par des ulcères chroniques et douloureux. Leur action anti-inflammatoire contribue à réduire la taille des lésions, la douleur, la nécrose, et l’inflammation associée. Les cyclines peuvent être utilisées seules ou en combinaison avec d’autres agents, en fonction de la sévérité de la maladie et des comorbidités : corticostéroïdes locaux ou systémiques, et immunosuppresseurs.

Un traitement bien toléré avec peu de contre-indications

Il convient de noter que les cyclines sont généralement bien tolérées avec peu d’effets secondaires, tels que des troubles gastro-intestinaux, des réactions allergiques, ou une photosensibilité. Cependant, il est impératif de respecter les doses et les durées de traitement prescrites par le médecin, ainsi que les contre-indications, notamment l’éviction chez les femmes enceintes à partir du quatrième mois, chez les enfants de moins de huit ans, l’usage en association à des rétinoïdes pour le traitement de l’acnée, et l’exposition solaire. C’est un traitement très bon marché.

Dans le contexte de la cicatrisation des plaies, les posologies recommandées chez l’adulte varient, avec par exemple une dose de 100 mg de doxycycline matin et soir par voie orale. Ces traitements peuvent être prolongés au long cours en cas de besoin.

Si le patient est répondeur, la prescription peut être poursuivi jusqu’à cicatrisation complète.

En conclusion

les cyclines présentent une approche intéressante pour le traitement des plaies chroniques récalcitrantes, telles que les ulcères de jambes ou les escarres inflammatoires. Leur utilisation semble également être explorée dans le traitement de plaies aiguës, comme les brûlures ou les plaies chirurgicales, ouvrant ainsi la voie à une approche plus complète et efficace de la cicatrisation des plaies.

Les cyclines nécessitent encore des recherches pour élargir davantage les horizons thérapeutiques.

Elles méritent en tout cas d’être essayées plus largement, en particulier dans les plaies chroniques inflammatoires.

A propos de ce site

Docteur David VALANCOGNE, médecin plaies et cicatrisation

Dr. David VALANCOGNE
Médecin plaies et cicatrisation

J’aide les infirmières, médecins, chirurgiens, podologues et formateurs à développer leurs compétences pour devenir des experts en cicatrisation.

Restez informés

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater de nos nouveaux conseils et formations.

Et Recevez deux Formations Gratuites !