Actualités

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir actualités, conseils et deux formations gratuites !

Mesurer pour Guérir : L'Art de Prédire la Cicatrisation

par | 10 Jan 2024 | Toutes les actualités

Calculer la vitesse de cicatrisation pour déterminer une date de guérison

Découvrez l’art de prédire la cicatrisation, une pratique médicale essentielle. Grâce à la méthode d’Auguste Lumière, apprenez comment la mesure précise de la plaie peut guider efficacement le processus de guérison.

Cette question, fréquemment soulevée par nos patients, soulève un défi complexe dans le domaine de la médecine. La réponse, souvent nuancée, est influencée par une multitude de facteurs qui peuvent accélérer ou retarder la cicatrisation.

Parmi ces variables, l’âge du patient et la taille de la plaie se révèlent être déterminants, un constat étayé par des études approfondies menées sur les blessures lors de la Grande Guerre.

Toutefois, d’autres éléments tels que les comorbidités, la nature spécifique de la plaie, les stratégies nutritionnelles adoptées, la qualité des soins prodigués, le stade de la plaie, ainsi que l’adhésion du patient au traitement jouent également un rôle prépondérant dans ce processus.

Dans ma pratique, je privilégie l’approche développée par Auguste Lumière – (reconnu non seulement comme l’un des pionniers du cinéma, mais aussi comme l’inventeur du ‘Tulle Gras Lumière’). Sa formule se distingue par sa simplicité et son applicabilité, contrairement à la formule plus complexe de Lecomte du Nouÿ.

Il est important de comprendre que l’évaluation précise de la cicatrisation ne devient possible qu’après une phase complète de détersion de la plaie. Cela correspond au moment où le tissu commence à se régénérer activement et l’épidermisation s’initie.

Selon les principes établis par Lumière, la vitesse de cicatrisation d’une plaie est constante uniquement dans sa largeur.

Pour obtenir une estimation fiable, il suffit de mesurer régulièrement la plus grande largeur de la plaie, à des intervalles d’au moins 15 jours. Cela permet de déterminer une vitesse de cicatrisation moyenne, exprimée en millimètres par jour, offrant ainsi un outil pour le suivi et la prévision de la guérison.

Examinons un cas concret pour illustrer cette méthode : imaginons une plaie mesurant initialement 30 mm de large le 15 décembre.

Lors d’une nouvelle mesure le 30 décembre, sa largeur a diminué à 20 mm. Cette réduction de 10 mm sur une période de 15 jours se traduit par une vitesse de cicatrisation moyenne de 0.6 mm par jour.

Avec ces données, nous pouvons désormais estimer le temps nécessaire à la fermeture totale de la plaie.

Ainsi, une plaie de 20 mm de largeur le 30 décembre nécessiterait environ 33 jours supplémentaires pour une cicatrisation complète, ce qui nous amène à une guérison prévue aux alentours du 31 janvier.

Lorsque nous pouvons annoncer à un patient qu’en l’absence de complications (comme des allergies, infections, ou des soins inappropriés), sa plaie devrait être complètement cicatrisée à une date précise, et que cette prédiction se réalise, l’effet est souvent spectaculaire. La surprise et la gratitude exprimées par le patient sont un témoignage puissant de l’efficacité de notre dévouement pour leur rétablissement.

A propos de ce site

Docteur David VALANCOGNE, médecin plaies et cicatrisation

Dr. David VALANCOGNE
Médecin plaies et cicatrisation

J’aide les infirmières, médecins, chirurgiens, podologues et formateurs à développer leurs compétences pour devenir des experts en cicatrisation.

Restez informés

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater de nos nouveaux conseils et formations.

Et Recevez deux Formations Gratuites !